Perte de poids Divers - Clément H.

Mythe VS Réalité !

Voici dans cette liste, quelques idées reçues sur le sport...



1) Pour perdre du ventre, il faut faire des abdos.....MYTHE !

Ce mythe est particulièrement bien entretenu par les compagnies qui tentent de vendre des appareils d'entraînement: qui n'a jamais vu les publicités vantant les appareils qui permettent d'avoir des abdominaux saillants ? Ces infos pubs promettent une perte de graisse au niveau de l'abdomen.

La perte de graisse ciblée grâce à un exercice musculaire localisé est une des croyances les plus tenaces.
La meilleure façon d'obtenir une grande dépense énergétique en vue d'une perte de poids demeure les exercices cardiovasculaires (ex.  Crossfit, Fonctionnal training..) qui permettent d'augmenter considérablement le métabolisme et de brûler des calories jusqu'à 72h après l'effort.

 

 

 

2) Pour perdre du poids: l'exercice et alimentation variée, rien de moins.....REALITE !


La perte ou le gain de poids dépend soit de la perte ou du gain de tissu adipeux (graisse), soit de la perte ou du gain de masse musculaire ou d'eau.

La recherche n'a pas déclaré de vainqueur entre l'augmentation de la dépense ou la diminution de l'apport énergétique dans le but d'obtenir une perte de poids et de maintenir le poids perdu à long terme. La solution idéale semble être une combinaison des deux moyens d'action, soit à la fois de réduire l'apport et d'augmenter la dépense énergétique.
Cette combinaison est vraiment intéressante pour maintenir le poids corporel une fois son objectif atteint, ce qui est en général le plus difficile à réaliser. La capacité de maintenir son poids corporel se définit comme l'aptitude à ne pas l'amener à varier dans une fourchette de plus ou moins 2,3 kg. 

 

 

3) Mon poids perdu, c'est juste du gras.....MYTHE !


L'évolution du poids corporel est influencée par les variations de poids des différents tissus composant le corps: la perte ou la prise de masse musculaire, de masse grasse et d'eau en sont les facteurs les plus importants.

Etant donné que l'exercice peut influencer ces trois éléments, il est clair que la seule utilisation du pèse-personne est insuffisante pour donner une indication efficace dans ce domaine.

 

 

4) Mon IMC est de 26, je suis trop gros(se).....MYTHE !


A l'heure actuelle, l'IMC est l'indicateur le plus utile des risques pour la santé associés à un poids excessif ou insuffisant. L'IMC demeure un bon indice pour la majorité des personnes, excluant toutefois celles ayant une grande masse musculaire, les femmes enceintes ou celles qui viennent d'accoucher et les personnes âgées de plus de 65 ans. 

De plus, si l'IMC est utilisé avec d'autres mesures comme la circonférence de la taille et une méthode valide d'estimation du pourcentage de graisse, il serait possible d'obtenir une évaluation plus précise de la composition corporelle. On pourrait par exemple obtenir un indice de la répartition du tissu adipeux et un autre de la distinction entre la masse grasse et la masse musculaire.

 


5) Perdre du poids en levant des poids...REALITE !


Le potentiel de perte de graisse par l'entraînement musculaire (musculation traditionnelle) est moins élevé que celui de l'entraînement cardiovasculaire. Toutefois, il est possible d'accroître la dépense énergétique en choisissant des exercices polyarticulaires avec charges et en réduisant au minimum le temps de repos entre les séries d'exercices (voir article HIIT). Cela permettra d'augmenter encore plus la dépense énergétique.