Actualités Divers Récupération - Clément H.

Comment réagit mon corps sans activité physique ?

    Il est normal d'avoir des jours de repos dans notre entraînement. Il y en a qui vont prendre un seul jour de repos après 3 jours de sport, d'autres 2 après 5 jours consécutifs.
Mais quand on est malade, qu'on a une petite blessure ou que l'on est trop pris par le travail et que les deux jours de repos se transforment en 3-4 voir 5 jours de pause, il peut-être difficile de s'y remettre et l'on commence souvent à culpabiliser. Pas de panique ! C'est normal.


  • Votre physique est moins impressionnant

            
    Il a été démontré que si l'on s'arrête au-delà d'une semaine, le volume musculaire que vous avez récemment pris va diminuer assez rapidement !
    Mais il est important de savoir que, selon une étude d'un physiologue du sport ( Mr. J. Loenneke ), la fonte du volume musculaire n'ait pas de lien avec la force pure.
    En effet, ce n'est pas parce que vous avez loupé une semaine d'entraînement, que vous avez perdu du volume musculaire, que vos performances seront moins élevées à votre retour. Vous pourrez alors récupérer assez rapidement ce que vous avez perdu.

  • Votre VO2 max diminue


    Quand on retourne à la salle après un moment d'absence et que l'on veut monter sur le tapis de course pour s'échauffer, on a tous constater que notre cardio n'était pas vraiment au rendez-vous.
    Comme pour le volume musculaire, la diminution de VO2 max est elle aussi visible.
    Selon une étude américaine, la perte de VO2 max est très importante durant les 12 premiers jours après l'arrêt du sport. Des recherches ont démontrées que le niveau d'oxygène diminuait de 7%, puis se stabiliserait durant les 21 jours suivants. Ce n'est qu'à ce moment-là qu'il rebaisserait encore une fois jusqu'à 14% au bout de 56 jours (soyons honnêtes, on ne va quand même pas s'arrêter si longtemps ! ).
    On remarque alors que la plus grosse dégradation de la VO2 max se situe dans les 12 premiers jours.

  • Une irritation plus présente


    On à déjà tous connu un proche irritable parce qu'il n'est pas allé au sport depuis plusieurs jours. Ce phénomène est bien connu des chercheurs et il est tout à fait normal.
    Rester actif est l'un des meilleurs moyens de lutter contre lanxiété. Un psychologue à montré que le sport permettait de diminuer cette anxiété car celà active notre réponse à la préparation au combat ou à la fuite. Ca entraîne également l'adrénaline, de la sueur et augmente le rythme cardiaque.
    Si l'on cesse toutes activitées physiques, on ne sait plus comment gérer le stress et l'on a de plus en plus de mal à réagir de manière positive face à des situations compliquées. L'anxiété se fait alors de plus en plus présente.


  • Les muscles deviennent résistants à l'insuline


    Quand on fait une activité physique régulière, un processus physiologique se met en place dans le corps afin que l'insuline absorbe le glucose qui est une source d'énergie pour les muscles.
    A l'inverse, si le corps ne se dépense plus autant, le glucose compris dans le corps va se transformer davantage en graisses qui vont être stockées plutôt qu'en énergie car les muscles n'auront pas besoin d'autant de glucose que celà.
    Ce surplus de glucose transformés en graisse devient alors un risque plus important de se transformer en diabète de type 2 et toutes sortes d'inflammations.
    Il est cependant possible de contrer ce risque de surplus assez facilement avec une marche de 30' trois fois par semaine ou alors un HIIT de 10-15'.





                                                                                                                                                                                                                                                  source: Mensfitness